Mauvaise vie

Sur la quatrième de couverture de « Mauvaise vie », j’ai lu  » Mauvaise vie est un roman que vous n’arriverez pas à vous sortir de la tête. Envoûtant et absolument unique. » Alors, j’ai voulu le lire, et puis, j’ai oublié…En me rendant à la bibliothèque, il est là sur une étagère à m’attendre et me rappelle à l’ordre…C’est lui, le livre dont la photo de couverture m’a donné envie de le lire, et puis le titre aussi. Qui se cache derrière cette femme à moitié étendue sur le parquet, cigarette à la main, tasse de café et cendrier plein ? Je n’ai lu qu’une page pour le moment. J’attends l’instant idéal pour aller à la rencontre de ces personnages, et m’imprégner de ce qu’ils sont…C’est que j’ai d’autres histoires à finir et d’autres personnages auxquels je dois dire au revoir avant de faire la connaissance de Millie Reilley ! J’ai hâte !

J’ai été attirée par ce livre autant par ce que j’en ai lu dans des magazines, que par la couverture que je trouvais intrigante. Cette photo de couverture est l’œuvre d’un photographe nommé Jonathan Rosser, dont on peut apprécier le travail sur Flickr, on y trouve des photos de portraits d’anonymes ( je suppose ? ) tellement belles que je vous invite à visiter sa galerie ici.

L-ado-survoltee_exact780x1040_p

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s